Changer  de ragard sur l'échec scolaire -Sandrine Corbiau

Changer de ragard sur l'échec scolaire -Sandrine Corbiau

Le Pack Aventure nous vient de l'ANC (Approche Neurocognitive et comportementale).

Il nous aide à mettre en évidence les avantages du stresseur et diminuer notre stressabilité.

Dans ce podcast, on va travailler sur l'échec scolaire, qui génère beaucoup de stress dans nos sociétés.

L’objectif de cet exercice n’est pas de faire la promotion de l’échec mais de se déstresser, de dédramatiser, de lâcher prise, de changer de regard sur l’échec. Voir la scolarité comme un apprentissage et non comme une réussite à atteindre.

Ce pack aventure peut aussi être fait par les parents mais aussi par les ados.

Des études démontrent d’ailleurs qu’à étude égale, un étudiant qui va passer un examen et qui inclus l’échec dans le processus (en se disant si je rate je peux rebondir) réussissent mieux que ceux qui redoutent l’échec.

Lorsqu’on lâche prise par rapport à l’échec, on peut alors s’adresser au jeune et lui demander de passer des « Il faut, je dois » à «  il faut je dois…ou pas ».

Les "il faut", ces "je dois", font tellement partie de nos automatismes de langage que bien souvent, on n’en a pas conscience. Sauf qu’à chaque fois que je les emploie, on se donne une obligation à soi-même. Oui, à chaque fois, on se donne un ordre et on est plus libre.

Exemple :

Pour les jeunes qui se disent "on est obligé d’étudier, on a pas le choix: 

- Les inciter à se poser la question du choix « il faut, je dois…ou pas »

- les aider à lister les conséquences agréables et surtout désagréables du «ou pas »

Exemple si on choisit de ne pas étudier: on risque de rater, de se faire engueuler, de ne plus être avec ses pots l’année d’après,  on risque d’être en décalage, moins on fait moins on a envie de faire,…

- Et leur demander : Es-tu prêt à assumer ces conséquences ?